Skip to main content

Découvrir le barrage Fryer

By 10/04/2019May 9th, 2019No Comments

Un nouveau Cahier de la seigneurie de Chambly vient tout juste de sortir des presses. Il est entièrement consacré au barrage Fryer, cette digue de contrôle des eaux qui traverse le Richelieu, entre Chambly et Saint-Jean. «Cette oeuvre d’ingénierie, qui affiche une certaine élégance et légèreté, est demeurée inopérante depuis 1939, année de sa construction», note Paul-Henri Hudon, auteur de cette nouvelle publication de la Société d’histoire de la seigneurie de Chambly.

Dans cette publication, on explique «les raisons d’être de cette digue sur le Richelieu, ses origines lointaines. D’où proviennent l’idée et le besoin d’une digue mobile à cet endroit?»   «Et nous portons un regard sur l’après barrage. Sur les causes de son abandon. Pourquoi cet ouvrage n’a-t-il jamais servi? Nous jetons un coup d’oeil sur les investissements publics et sur les initiatives privées et nous nous attardons aux inondations de terres, aux délibérations politiques et aux travaux de dragage», écrit l’auteur dans son introduction.   En 2007, Paul-Henri Hudon, président de la SHSC, avait présenté une étude sur cette digue au concours annuel de la Fondation Percy-W. Foy. Il avait remporté le premier prix pour Le barrage Fryer. Draguer et harnacher le Richelieu. Ce Cahier de la seigneurie de Chambly – le 36e depuis la fondation de la SHSC – rend compte de cette recherche.   Tous les membres en règle de la SHSC ont droit à un exemplaire de cette publication. Ils sont invités à téléphoner avant de se présenter aux locaux de la rue Bourgogne, à Chambly, afin de s’assurer qu’une personne pourra les accueillir. Pour les non membres, il en coûte 20 $ (frais postaux en sus) pour obtenir cette publication.   Ce texte vous inspire des commentaires? Vous souhaitez émettre une suggestion? Merci de nous écrire.