Skip to main content

Du Base Ball et des accidents à Chambly

By 10/04/2019May 9th, 2019No Comments

«La partie de Base Ball (sic) de dimanche dernier à Chambly-Canton a failli avoir des conséquences désastreuses. Au cours de la partie, deux enfants ont été rudement frappés par la balle. Jean Manseau, enfant de M. le notaire J. T. Manseau, a été frappé de plein front par un foul et a été près d’une demi-heure privé de ses sens. Maurice Despelteau, fils de M. Arthur Despelteau, reçut un liner sur la nuque et perdit aussitôt connaissance. Heureusement les deux bambins en ont été quittes pour la peur et une bosse marquante.». (Le Canada-Français, 21 juillet 1921).

Le même été, par contre, il y a des joutes plus heureuses.   «Dimanche dernier nous avons eu deux intéressantes parties de Base-Ball (sic). La partie entre le club des Chevaliers de Colomb et le club Singer de Saint-Jean s’est terminé par un score (sic) de 10 à 9 en faveur du Singer. L’autre partie entre le club du Canal et le Beloeil Senior a été moins intéressante, parce que, dès le premier inning (sic), on voyait que le Chambly sortirait vainqueur. Néanmoins le Beloeil a fait de son mieux, mais la partie s’est terminée par un score de 12 à 2 en faveur du Chambly.» (Le Canada-Français, 4 août 1921). Essayons de traduire: Un foul serait une fausse balle. Un liner serait un direct. Alors qu’un inning consisterait en une manche. Mais, n’étant pas spécialiste, je laisse au lecteur le soin de corriger. L’Office de la Langue française n’existait pas en 1921!   Paul-Henri Hudon   Illustrations: Archives de la Société d’histoire de la seigneurie de Chambly. Fonds Olive-Cognac et Julienne-Gervais.     Ce texte vous inspire des commentaires? Vous souhaitez émettre une suggestion? Merci de nous écrire.