Skip to main content

Pierre Murciani, maître de langue et de dessins

By 10/04/2019May 9th, 2019No Comments

L’instituteur de Chambly, Pierre Murciani d’Albini, a-t-il laissé une descendance au Canada? Quelqu’un connaît-il ce personnage et sa famille, originaire de St-Malo? Pierre-Joseph-François-Alexandre Murciani d’Albini (1783-1840), «domicilié en cette paroisse de Saint-Joseph-de-Chambly, maître de langue et de dessins», est le fils majeur de feu Pierre-Orso-Démétrius Murciani d’Albini de la ville de Saint-Malo en France. Il épouse à Saint-Joseph-de-Chambly, le 10 septembre 1822, Isabelle Murphy, domiciliée en cette paroisse, fille majeure de feu Michael Murphy, vivant boulanger, et de Marie Myan, de la ville de Halifax en Nouvelle-Écosse. (Registre de St-Joseph, 10 septembre 1822).

Il est possible que M. D’Albini ait été précepteur privé pour les enfants des familles Salaberry, Lukin et d’autres de Chambly. Ce couple fait baptiser Louise-Élisabeth Murciani d’Albini à Saint-Joseph le 9 août 1823. Le parrain de l’enfant est Charles-Michel de Salaberry. En 1831, on retrouve M. D’Albini, professeur à Berthier, dans une école de la loi des syndics, où il reçoit une subvention de 54 livres. Il était donc hors de Montréal entre 1827 et 1834… Où vivait-il? Nous avons pu relever les baptêmes de ses enfants:   1-Louise-Élisabeth, 9 août 1823 à Saint-Joseph-de-Chambly.2-Isabelle-Pauline, baptisée le 14 juillet 1825 à Notre-Dame-de-Montréal; inhumée le 9 juin 1826 à Notre-Dame-de-Montréal.3-(jumelles) Euphrosine-Létitia, «née après sa soeur, Isabelle-Pauline», baptisées le 14 juillet 1825. Le père est dit professeur de langue française, ou instituteur.4-Cécile-Mélanie, baptisée le 2 juillet 1827 à Montréal; parrain: Pierre Lukin, notaire; elle épousera James-Archibald Walker, marchand, le 7 août 1851, à Notre-Dame-de-Montréal; il est le fils de feu Hamilton Walker et d’Isabella McDonnell, originaires de Prescott, Canada Ouest.5-Hippolythe-Mathilde, baptisée en avril 1834; inhumée le 22 septembre 1835 à Notre-Dame-de-Montréal6-Pierre-Édouard, baptisé le 22 avril 1836 à Notre-Dame-de-Montréal.7-Victoire-Adélaide, baptisée le 16 décembre 1838 à Notre-Dame-de-Montréal.   Dans le journal L’Ami du peuple, éditions du 11 mars 1835 et suivants, on lit: «M. Pierre Murciani d’Albini a l’honneur d’informer le public de Montréal qu’à la sollicitation de ses anciens patrons, il est revenu à Montréal où il continuera à donner des leçons de langue française. Il occupe l’étage d’en haut de la maison de briques du milieu de l’ancienne porte de la ville près du faubourg Saint-Laurent. D’Albini commencera son école française du soir le mercredi, 22 du courant». Il produit cette publicité depuis le 22 octobre 1834.   Mais il semble que l’enseignement ne lui sourit pas. On le retrouve dans une autre occupation: Pierre-Joseph-François Murciani d’Albini, «chef de timonerie de la marine, né à Saint-Malo le 19 mars mil sept-cent-huitante trois, fils de Pierre-Orso Murciani, artiste en peinture, et de Louise-Mathurine Sylvestre, époux d’Élisabeth-Jeanne Murphy, est décédé le 18 octobre 1840, âgé de 57 ans et demi». Il sera inhumé le 20 octobre 1840 à Notre-Dame-de-Montréal.   Paul-Henri Hudon     Ce texte vous inspire des commentaires? Vous souhaitez émettre une suggestion? Merci de nous écrire.