Skip to main content

P056 | Collection Unibroue

By 10/04/2019May 9th, 2019No Comments

Collection Unibroue P056 1996-1997. – 3 documents textuels. Histoire administrative : Ayant réalisé le potentiel du segment du marché de la bière artisanale et compte tenu de la difficulté d’obtenir à cette époque un permis de brasseur au Québec, MM. André Dion et Serge Racine font l’acquisition en 1990 de 75 % des actions en circulation de La Brasserie Massawippi Inc., une brasserie alors en difficulté financière située à Lennoxville et, afin de distribuer les produits de cette dernière, fondent Unibroue. Suite à l’achat du solde des actions à la fin de 1991 ainsi qu’au transfert par MM. Dion et Racine à Unibroue de leur participation dans La Brasserie Massawippi Inc., cette dernière devient, en janvier 1992, une filiale en propriété exclusive d’Unibroue. La Brasserie Massawippi Inc. change, par la suite, sa dénomination sociale pour Brasserie Broubec Inc.. Unibroue et Broubec fusionnent par la suite en juillet 1993 pour former la Société. Au printemps 1992, Unibroue s’associe à un brasseur belge, expert dans la fabrication de bière sur lie et lance sa première bière refermentée en bouteille, la Blanche de Chambly. Au cours des quatre années suivantes, Unibroue développe et commercialise six autres bières. En octobre 1992, l’auteur-compositeur et interprète, M. Robert Charlebois, prend une participation au capital- actions de Radico Inc., la compagnie-mère d’Unibroue. Au début de 1993, Unibroue déménage ses installations de brassage de Lennoxville à Chambly. En 1994, Unibroue démarre son programme d’exportation vers l’Europe et les États-Unis. En 1995, Unibroue continue son expansion sur les marchés extérieurs en ouvrant un bureau de ventes en Alberta et en créant les filiales américaines et européennes d’Unibroue, soit Unibrew USA, Inc. et Unibroue S.A.R.L. Au cours des exercices 1995 et 1996, Unibroue investit plus de 8,2 millions $ pour agrandir ses bureaux et ses installations de brassage et d’embouteillage afin d’augmenter sa capacité de production annuelle de bière de 30 000 hectolitres à 180 000 hectolitres. Durant la même période, Unibroue fait évaluer certaines de ses bières dans neuf provinces canadiennes. En 1996, Unibroue effectue ses premières ventes de bière en Belgique, en Suisse, en Allemagne et en Australie. Ainsi, alors qu’avant 1995 la presque totalité des ventes de bière d’Unibroue se faisaient au Québec, pour l’exercice terminé le 31 décembre 1996, plus de 16 % des ventes de ses bières ont été effectuées à l’extérieur du Québec.En juin 2004, Sleeman se porte acquéreur d’Unibroue Inc., la plus importante microbrasserie au Québec. Les bières d’Unibroue continuent à être brassées à Chambly. La compagnie projette de doubler sa production en brassant les bières de Sleeman, ainsi les produits Sleeman bénéficieront des capacités de production d’Unibroue pour mieux desservir le marché québécois et les produits Unibroue accroîteront leur présence partout au Canada et à l’étranger, grâce au réseau de distribution de Sleeman.Historique de la conservation : Les documents ont probablement été collectionnés par la SHSC, mais il a été impossible de déterminer l’année et les ciconstances de versement de la collection à la SHSC. La collection a été dégagée des documents administratifs lors du rapatriement des fonds en juillet 2005.Portée et contenu : La collection témoigne des activités et de l’implication d’Unibroue dans la ville de Chambly. La microbrasserie est souvent partenaire d’événements récréatifs. Unibroue contribue à l’essor économique de la ville, ainsi qu’à sa visibilité dans la province, dans le pays et même dans le monde.Cette microbrasserie devient rapidement la première au Québec. L’achat par Sleeman d’Unibroue en juin 2004 cause une commotion à Chambly, dont le secteur industriel subit des revers depuis quelques années et aussi dans toute la province. La collection contient un sous-verre de la bière Blanche de Chambly, un carton publicitaire qui souligne la reconnaissance de la bière Blanche de Chambly d’Unibroue par The Beverage Testing Institue inc. de Chicago en 1996 et un dépliant publicitaire de Les Hivernales Chambly de février 1997 avec une commandite de la bière Quelque Chose d’Unibroue.Source du titre composé propre : Titre basé sur le contenu de la collection.Langue des documents : Les documents sont en français et en anglais.Note générale : L’historique administrative est basée sur le témoignage des documents, sur l’historique d’Unibroue apparaîssant sur son site Web, http://www.unibroue.com/brasserie/historique.cfm , consulté le 3 mai 2006, sur le site Web de Sleeman, http://www.sleeman.com/fr/html/about_sleeman/timeline.htm , consulté le 5 mai 2006 et dans le Voir du 25 mai 2004.La collection a été traitée en mai 2006 par Sophie Roy.Localisation : A-2-3.