Skip to main content

Un canot en papier

By 10/04/2019May 9th, 2019No Comments

À la fin du mois de janvier, Jean-Marie Balard, membre de la SHSC, a publié dans ce site un texte sur En canot de papier, un livre écrit par un aventurier au 19e siècle. Un lecteur, Yves Benoît, se demande quel est le sens ici du mot papier. À quoi peut bien ressembler un canot dit de papier? Nous avons posé la question à l’auteur du compte-rendu.

La lecture de mon petit texte a intrigué quant à l’idée de l’existence d’embarcations légères en papier très résistant à des époques aussi anciennes, alors que la technologie pourrait nous paraître, de nos jours, encore audacieuse, et même d’avant-garde. Je fus moi-même étonné par le titre même de cet imposant carnet de voyage rédigé par Nathaniel Holmes Bishop en 1874 et édité, la première fois en anglais, en 1878.   Pourtant, il y a des précédents dans l’histoire de la confection d’embarcations légères dans notre continent. Pensons aux canoës amérindiens faits de délicates écorces de bouleau enduites de résine d’épinette ou des kayaks inus faits de peaux imperméabilisées par de la graisse animale.   «..Malgré tous les usages auquel le papier a été employé pendant les vingt dernières années, le public est encore à peine convaincu que cette matière délicate, le papier, puisse remplacer le bois avec succès dans la construction légers bateaux de plaisance…» (Nathaniel Holmes Bishop, 1874)   Ce n’est donc pas d’aujourd’hui que ce procédé de construction étonne. Nathaniel Holmes Bishop l’expose avec beaucoup de détails et de références au chapitre cinq de son ouvrage dont le texte intégral est gratuitement accessible, en français comme en anglais, sur le Web. Reproduire les textes ici serait trop long et fastidieux, tellement il y a d’informations. Il y présente aussi plusieurs expériences de robustesse, de facilité d’entretien et de réparation toujours favorables au papier plutôt qu’au bois, ainsi que la méthode de construction détaillée, avec gravures à l’appui.   Bonne lecture, c’est passionnant!   Jean-Marie Balard   Ce texte vous inspire des commentaires? Vous souhaitez émettre une suggestion? Merci de nous écrire.