Skip to main content

Le colonel Pierre Grisé (1760-1832) revient à Chambly

By 10/04/2019May 9th, 2019No Comments

Un don aussi généreux qu’inattendu de Mariette et Jean-Claude Savoie de Boucherville nous permet de vous annoncer cette intéressante nouvelle: un tableau ancien représentant un personnage historique de Chambly a été remis à la Société d’histoire de la seigneurie de Chambly.

Il semble que le peintre Louis Dulongpré avait peint le colonel de milice Pierre Grisé au début du 19e siècle. Ce tableau est exposé en permanence au musée du Château Ramezay à Montréal. Une copie de cette oeuvre avait été réalisée. C’est cette toile et son cadre qui nous ont été confiés. Après une série de cessions, la copie du tableau de Dulongpré s’était retrouvée chez une famille Hamilton, puis chez une dame Valiquette et enfin chez M. Savoie, qui l’a déposée à la Société d’histoire de la seigneurie de Chambly. La toile et le cadre sont en très bon état de conservation. La SHSC s’engage à la conserver pour la suite du monde, avec tous les documents explicatifs. Nous remercions M. Savoie et le félicitons pour son souci de la préservation de notre patrimoine. La famille Grisé dit Villefranche provient de Chambly. On y trouve vers 1740 le caporal Antoine Grisé (c1690-1781), puis son fils le notaire, Jean-Baptiste-Antoine Grisé (c1727–1785) et, à la troisième génération, notre Pierre Grisé (1760-1832), lieutenant-colonel de milice et négociant. Pierre épousera Catherine-Claire Lévesque, fille de François et de Catherine Trottier-Desauniers, à Saint-Denis le 23 novembre 1807. Le colonel décèdera le 6 juin 1832 lors de l’épidémie de choléra. Il habitait alors à Chambly au manoir de la veuve Charles-Michel de Salaberry. Il sera inhumé dans l’église de Chambly.   Quant à son épouse, elle était «décédée à St-Denis le 20 mars 1809. Catherine Lévesque, épouse de Pierre Grisé, seule fille de l’honorable feu François Lévesque, ancien conseiller de Sa Majesté. Elle a succombé aux douleurs les plus cruelles de l’accouchement d’un premier enfant. Elle laisse un époux et trois frères, François, Louis, avocat et Pierre Lévesque». (Montreal Gazette, 27 mars 1809).   Pierre avait fait auparavant des études de droit: «Étudiant practicien demeurant à Saint-Charles, aspirant au notariat, Pierre Grisé,s’engage à faire son apprentissage de notaire chez Jean-Baptiste Grisé, notaire, son frère, pendant cinq ans.» (Ignace Gamelin Bourassa, 10 décembre 1789). Le colonel Grisé et Louis Dulongpré ont tous deux participé dans les Corps de la milice d’élite incorporée à la guerre de 1812 contre les Américains. Est-ce à cette occasion qu’ils se sont connus ? Étonnante aventure de cette toile! La famille Hamilton, écossaise d’origine, était aussi établie à Chambly dans les années 1770. Louise Grisé, soeur de Pierre avait épousé Antoine Hamilton, fils de James et de Catherrine Hodiesne, le 9 janvier 1787. C’est grâce aux descendants de cette famille Hamilton que nous avons cette reproduction de Dulongpré. Paul-Henri Hudon   Ce texte vous inspire des commentaires? Vous souhaitez émettre une suggestion? Merci de nous écrire.