Skip to main content

Quelques notes historiques

By 10/04/2019May 9th, 2019No Comments

Qui a dit cette phrase célèbre: «L’Angleterre n’a ni amis permanents, ni ennemis permanents. L’Angleterre a des intérêts permanents»? John Henry Temple, Lord Palmerston (1784-1865), premier ministre du Royaume-Uni.

Parlant d’Angleterre, on l’a surnommée depuis longtemps Albion. Peut-être depuis l’époque romaine. Mais sait-on pourquoi? Il semble que ce nom provienne de la blancheur de ses falaises qu’apercevaient les marins qui l’abordaient. Du latin albus, blanc. Mais Albion était aussi un dieu grec, le fils de Neptune (Poséidon), dieu des ondes, de la mer, des eaux. C’était un géant qui avait osé s’opposer à Hercule, celui des colonnes d’Hercule! Albion, dans un combat mythologique, a barré l’accès à Hercule au-delà du détroit de Gibraltar. Rappelons-nous que Gibraltar, sur la pointe sud de l’Espagne, est aujourd’hui une colonie britannique. Étonnante histoire qui puise ses sources dans la légende grecque! Revenant à Gibraltar, sait-on que le signe du dollar ($), ancienne monnaie espagnole sous Charles-Quint (thaler, dollar) est inspiré de Gibraltar? Le thaler ancien présentait au revers deux énormes colonnes symbolisant les colonnes d’Hercule qui, dans le détroit de Gibraltar, ouvraient les portes du Nouveau-Monde. Cette monnaie devint le Spanish pillar dollar, qui était stylisé en |S| d’où le signe $. Comme quoi notre très moderne monnaie, le dollar, nous résume une très ancienne histoire! Pour en savoir davantage, allez sur Internet rechercher Albion, puis thaler. Paul-Henri Hudon Illustration: http://commons.wikimedia.org/wiki/File:The_Pillars_of_Hercules.jpg     Ce texte vous inspire des commentaires? Vous souhaitez émettre une suggestion? Merci de nous écrire.