Skip to main content

Une catastrophe maritime à Chambly

By 10/04/2019May 9th, 2019No Comments

Samedi soir (le 6 juillet 1836), vers 11 heures, un incendie se déclara à bord de L’Union Canadienne, qui était accosté au quai dans le bassin de Chambly. Le bateau était arrivé à 6 heures et on attribue cet incendie à l’introduction de quelques étincelles dans les baux du bâtiment qui auraient causé plus tard le feu. Tout l’équipage se reposait des fatigues du voyage, à l’exception d’un matelot qui faisait le quart. L’odeur de la fumée réveilla le capitaine Chénier, qui s’empressa de voler sur le pont où il trouva son matelot tout apeuré, cherchant à éteindre le feu. Dans un instant, l’incendie éclata sur tous les points et on ne songea plus qu’à se sauver et à réveiller les personnes à bord.

Nous avons la douleur d’ajouter que le nommé George Barthélemy, garçon de chambre, n’a pu s’échapper et a été étouffé par la fumée et brûlé par les flammes dans la chambre des dames, lorsqu’il a succombé et est devenu la victime de ce triste accident. Une dame et sa petite fille, Mme Holmes du Pot-au-Beurre de Sorel, se jetèrent à l’eau au milieu du trouble et de la confusion générale, et périrent sans que personne ne s’en aperçut sur le moment. Leurs corps furent ensuite retrouvés; celui de la mère, une couple d’heures après l’accident; celui de l’enfant, ce matin seulement. Mme Holmes était âgée d’environ 50 ans et sa petite fille à peu près 5 ou 6 ans. Mme Holmes avait préféré passer la nuit dans le steamboat pour éviter l’orage et le mauvais temps qui se sont fait sentir vers 8 heures et plus tard, samedi dernier. Le garçon, George Barthélemy, était natif d’Allemagne et avait une cinquantaine d’années. On a retrouvé ses ossements et un morceau d’épine dorsale. Le vaisseau est brûlé jusqu’à la partie qui se trouvait à fleur d’eau. L’engin seulement est sauvé et a souffert de légers dommages. Le capitaine et son équipage ont eu à peine le temps de sortir du vaisseau et ont perdu toutes les hardes et tous les effets qu’ils avaient à bord. On estime la perte du capitaine et de ses associés, au nombre de deux, à au moins 2000 louis. Une somme de 50 livres en billets de la Banque du Peuple et 10 livres et 12 livres en espèce est devenue la proie des flammes. Le bâtiment n’était pas assuré. Au milieu de ces détails affligeants, nous avons une consolation, c’est que ce malheur n’a pas diminué la zèle, ni abattu le courage du capitaine Chénier. Malgré cette grande perte pour lui et ses co-propriétaires (M. Henri Monjeau et Charles Boucher de Grosbois), M. Chénier est rendu à Montréal pour aviser aux moyens de remplacer de suite son bâtiment. Il espère commander un autre vaisseau dans quelques mois. (La Minerve, 11 juillet 1836). Un journal américain rapporte, nous ne savons de quelle autorité, en parlant de l’incendie de L’Union Canadienne, qu’il se trouvait à bord une grande quantité d’huile. Le feu s’étant communiqué aux quarts, l’huile se répandit dans le bassin de Chambly, et que les habitants de la rive opposée de l’incendie ramassèrent le lendemain l’huile qui était sur la surface de l’eau, au point que le propriétaire n’éprouva presque pas de perte. Une autre circonstance assez extraordinaire qui a signalé cet incendie est venue à notre connaissance. On se rappelle qu’une femme et son enfant sont devenus la proie des flammes, ainsi qu’un vieillard et quantité d’effets. On sait aussi qu’une somme assez considérable d’argent monnayé n’a pu être sauvée, et que l’argent, qui était enfermé dans une boîte, fut tout fondu par l’action de la chaleur. Le lendemain, en cherchant dans la coque du bâtiment, le capitaine Chénier trouva plusieurs morceaux d’argent fondu, parmi lesquels il s’en trouva un assez remarquable. Il représentait une femme tenant son enfant dans ses bras. Nous avons examiné nous-mêmes attentivement cet ouvrage du hasard et l’image de la femme et de l’enfant est si bien formée qu’il n’y a pas à s’y méprendre. Quelques personnes ont prétendu qu’on apercevait aussi la figure du vieillard, mais elle n’est pas assez distincte pour qu’on doive dire: C’est en effet son effigie. On peut ranger cette espèce de médaille dans la catégorie des phénomènes que l’on ne peut qu’attribuer à l’effet du hasard; mais toujours faut-il dire que c’est un singulier hasard.[1]   [1]La Minerve, 15 août 1836